Question REFERENDUM

PAR Andreau A.

environnement

Etes-vous favorable à l'interdiction du Glyphosate dans l'agriculture en France ?






Trouvez-vous cette question utile ?

2K
Reponses

6
Destinataires

135
jours restants


Voter pour un destinataire !


Alim'Agri
Compte officiel du ministère de l'#Agriculture et de l'#Alimentation

+ 1

Emmanuel Macron
Président de la République française.

+ 1

François Asselineau
Président de @UPR_Officiel (#UPR) Chaîne YT : https://t.co/JC9EO5Y00A #Frexit #Europe #France #UE - Tweets personnels signés FA

+ 1

Défenseur des droits
Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés : usagers des services publics, droits de l’enfant, déontologie de la sécurité, discriminations

+ 1

N. Dupont-Aignan
Député de l'Essonne et Président de Debout la France @DLF_Officiel 🇫🇷

+ 1


Compte Twitter



Nous prendrons contact avec le destinataire qui aura recolté le plus de vote à la cloture des votes.

Sa réponse sera immediatement partagée sur la page des resultats.


À propos de ce questionnaire






Le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) est un herbicide total foliaire systémique, c’est-à-dire non sélectif, absorbé par les feuilles et à action généralisée. Autrefois exclusivement produit par Monsanto (à partir de 1974, sous la marque Roundup), son brevet est passé dans le domaine public en 2000, de sorte que d'autres entreprises le produisent désormais. Le glyphosate seul est peu efficace, car il n'adhère pas aux feuilles et les pénètre difficilement. On lui adjoint donc au moins un tensioactif. Le glyphosate est classé depuis le 20 mars 2015 comme « probablement cancérogène » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Cette agence de l'OMS précise que ce classement est uniquement une estimation du danger, et que l'estimation du risque pour la population générale est du ressort des agences de sécurité sanitaire. Depuis lors, un panel d'experts de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture et de l'Organisation mondiale de la santé estime en mai 2016 qu'il est improbable que le glyphosate soit cancérigène par voie alimentaire. Des appréciations similaires ont été rendues par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) ainsi que par les différentes agences nationales ayant été chargées récemment d'évaluer le risque sanitaire du glyphosate par voie alimentaire. Ses opposants lui prêtent par ailleurs des effets néfastes sur l'environnement, notamment certains insectes et de façon indirecte les oiseaux qui s’en nourrissent, ainsi que sur la santé des personnes exposées aux pulvérisations (agriculteurs et populations rurales).



Questions du moment